Rétrospective Cédric Klapisch

L'invité d'honneur du Festival

Cédric Klapisch a notamment écrit et réalisé L'Auberge espagnole, Les Poupées russes, Paris et aussi adapté la pièce de théâtre Un air de famille de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui plusieurs fois récompensée aux Césars. On lui doit en outre Le Péril jeune, film aujourd’hui devenu culte et la découverte de Romain Duris, acteur désormais incontournable de la scène cinématographique française. Lors de sa venue à Bruxelles, Cédric Klapisch présentera également son dernier film Ce qui nous lie avec Ana Girardot.

La rétrospective sera lancée le 16 juin à la Cinematek avec "L'Auberge espagnole" et précédée d'une leçon de cinéma de Cédric Klapisch animée par André Buytaers de l'ARRF. Billetterie à la Cinematek.

Masterclasse pour les professionnels uniqement, 16h au Studio l'Equipe. Attention uniquement sur réservation: ivan@brff.be avant lundi midi 12 juin. Cette masterclasse sera animée par André Buytaers de l'ARRF, en collaboration avec Studio l'Equipe. COMPLET!

Découvrez toute la programmation dans les pages "programme" du site.


Cédric Klapisch, titulaire d'une maîtrise de cinéma à Paris et d'un Master of fine arts à l'Université de New York, commence par réaliser des courts métrages (Glamour toujours, Jack le menteur, Ce qui me meut). Adepte des comédies sociales, il réalise Le Péril jeune (1995), sur le milieu étudiant dans les années 70, où apparaît Romain Duris, qui deviendra son acteur fétiche.

Romain Duris travaillera en effet à nouveau avec le réalisateur sur Chacun cherche son chat (1996). La même année, Cédric Klapisch accepte d'adapter à la demande de Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri leur pièce de théâtre, la comédie grinçante Un air de famille, qui remporte le César du Meilleur scénario. Pour son projet suivant, le film d'anticipation Peut-être, qui se déroule lors de la soirée du 31 décembre 1999, Cédric Klapisch peine à trouver un financement. Il arrive néanmoins à boucler le tournage qui réunit à l'affiche Jean-Paul Belmondo et son complice Romain Duris.

En 2002, il renoue avec la comédie sociale avec L'Auberge espagnole, en racontant les péripéties d'une sympathique brochette de jeunes étudiants inscrits au programme Erasmus.

En 2005, le réalisateur donne une suite à L'Auberge Espagnole, intitulée Les Poupées russes, dans laquelle les protagonistes du précédent opus, et plus particulièrement Xavier, sont confrontés à la crise de la trentaine. Trois ans plus tard, Cédric Klapisch s'illustre dans un registre plus dramatique, avec Paris, qui suit les destins croisés de plusieurs personnages au coeur de la ville lumière.

En 2013, il retrouve son acteur fétiche dans Casse-tête chinois, la suite des "Poupées Russes", formant ainsi une trilogie avec "L’Auberge Espagnole". Dans ce dernier volet, le personnage de Xavier, la quarantaine et installé à New York, est confronté à une nouvelle étape : être papa.